Moto Club de Sauzé Vaussais

Propos et articles recueillis par Mr Didier Baudouin, correspondant Charente Libre (source et liens en bas de page)

SAUZE VAUSSAIS - A.G. - 25/02 - 2René Auvin, concessionnaire Peugeot au centre de Sauzé-Vaussais, vendait du deux-roues, des vélos, de route et de course.

Il équipait le club de Civray et les vélomoteurs et motocyclettes de la marque.

« Une année, raconte-t-il,  j’ai été élu meilleur concessionnaire Peugeot de France en fonction du nombre de ventes réalisées par rapport à la taille de Sauzé-Vaussais. »

 

 

 

En 1952, M. Derien lui propose alors des démonstrations de motocross…

« C’est le dimanche 30 mars 1952, qu’après avoir été créé le motoclub des Deux-Sèvres (MCDS) – en fait il existe déjà en 1924 et a sans doute été recréé après guerre – vint faire sa première démonstration de motocross à Sauzé-Vaussais – c’était son deuxième motocross – dans les carrières Marchand, route de Chef-Boutonne.

Cette nouvelle discipline sportive n’était pas connue dans la région.

Le public ne regretta pas son après-midi. Si bien qu’à la demande de beaucoup une deuxième démonstration eut lieu quatre mois plus tard, le dimanche 3 août 1952 et obtint un grand succès.

Moto cross Moto cross moto_cross_sauze2

En 1953, le président de cette section était Alphone Prévost (plombier, zingueur, chauffagiste) dont les deux fils étaient membres de la section.
Et dans cet élan nous avons cherché un autre terrain. C’est ainsi que nous avons trouvé les « Buttes de Péfumé » où le dernier motocross s’est déroulé en 1976.

Comme j’étais seul sur Sauzé-Vaussais pour m’en occuper, je fis appel à des bénévoles pour m’aider.
Ce fut une excellente initiative car beaucoup plus de volontaires que je ne pensais se sont présentés.
Article 13 juin 1953
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nota : Le terrain choisi appartient encore à la famille Fouet de La Forêt-de-Tessé.
C’était une ancienne carrière d’argile d’où était tirée la terre utilisée par une tuilerie du voisinage.
Le terrain était entretenu par un troupeau de 180 moutons qui s’abritaient dans une bergerie
 
Il y a donc eu du motocross à Sauzé-Vaussais pendant 23 ans, à partir de 1953, toujours le 1er dimanche de juillet.
La vie de l’Union Motocycliste de Sauzé-Vaussais  mérite d’être connue car ce fut une association sportive qui a connu un énorme succès dans toute la région Sud-Deux-Sèvres, Sud-Vienne, et Nord-Charente.
 
Grâce à la générosité d’Alain Nieuil nous pouvons admirer des photos des années 1960 prises à sauzé-Vaussais.
« Je photographiais puis je développais moi-même dans mon labo personnel » raconte ce sympathique jeune homme fils d’un ancien résistant ami de René Auvin.
Il a dans les années 50 accompagné son père comme bénévole à Péfumé. Ancien combattant lui-même il retrouve René Auvin lors des cérémonies du souvenir.
ça va chauffer! Virage Side car Départ à l'élastique Buttes
 
Mr Auvin reprend:
« Vers le début des années 1960, nous avons demandé à la ligue du Centre-Ouest la création de notre propre club.
A partir de ce moment là, l’Union Motocycliste Sauzéenne (UMS) qui avait son siège à l’Hôtel des Routiers, Grand’rue (à Sauzé-Vaussais), commença à voler de ses propres ailes…
Au début cela se passait assez bien.
Mais plus notre motocross prenait de la renommée, plus cela devenait difficile au plan financier dont nous n’étions jamais tenu au courant.
Si bien que ce qui devait arriver arriva !
[Le club l’Union Motocycliste Sauzéenne (UMS) devint indépendant en 1966, et affilié à la FFM le 4 août 1966.]
  
1962 André Verchuren à Sauzé VaussaisEn plus des épreuves sur les « Buttes de Péfumé« , tous les ans, le dimanche soir, nous organisions le « Grand Bal de la Moto ».
Le grand accordéoniste André Verchuren et son ensemble l’ont animé cinq ans de suite
[Cinq ans ?… ce n’est pas ce que racontent les articles mais on pardonne à René Auvin face à son enthousiasme et sa vie si bien remplie au service de l’autre].

Dans l’année 1965 ou 1966, nous avons battu tous les records d’affluence avec plus de 5000 personnes sur les « Buttes de Péfumé » le dimanche après-midi, et 2500 personnes le dimanche soir au « Grand Bal de la Moto » animé par André Verchuren. pour une commune de 1500 habitants c’était une réussite exceptionnelle.

 
Publicité 1971 Publicité 1974 Publicité 1973   Publicité 1966 Publicité 1968 Publicité 1969   motocross_sauze_1968_pubPublicité 1976
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Je n’ai jamais voulu la place de président. A la suite d’Alphonse Prévost, fut élu le pâtissier Guy Brousse.
J’assurais déjà la fonction de secrétaire général, j’ai toujours pensé que c’était le poste le plus laborieux et le plus important pour la bonne marche du club.
Il fallait être au courant de tout, surtout pour l’engagement des coureurs.
C’est donc ce que j’ai assuré pendant 20 ans. »
Podium avec Mr Auvin à droite
[Sans oublier sa fonction de speaker !]
 
(Réné Auvin ici à droite sur la Photo)
 
 
 
 
 

1972: Jacques Broutin se tue en s’entraînant


Aricle 8 juillet 1972Pascal Baudouin/Charente libre:
« Jacques Broutin décède à 22 ans des suites d’un accident survenu lors d’un entraînement en championnat de France de moto-cross le samedi 1er juillet 1972 à Sauzé-Vaussay.
Il fut un grand espoir de la discipline, pilote d’usine international de la firme Maïco, c’était un pilote très spectaculaire réputé pour ses sauts, et pour cause, surnommé « Le kangourou ». Il arborait d’ailleurs cet animal sur son casque.
Je garde le souvenir de la journée du lendemain… et de la gerbe déposée sur le lieu de l’accident ».
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
René Auvin reprend:
« En 1974 nous avons eu le plaisir et l’honneur d’avoir tous les champions de France 1973 parmi nos engagés.
Avec l’équipage Barat en side-car, Novack en 250 cc, Bacou en 500 cc.
Toutes les épreuves obtinrent un grand succès. 
Article 22 juin 1974
Article 1974
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
En 1974, un incendie détruit la bergerie du motocross…:
Article 8 juillet 1974
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
A l’assemblée générale 1976, les jeunes du club ont poussé les vieux à la porte, j’ai démissionné par solidarité… »

Le jeune Jean-Marie Barré fut élu président et remplacé en 1976 juste un an après – dernière année de moto-side-car-cross international à Sauzé-Vaussais
– par Bernard Terrassier lequel officia jusqu’en 1980, succédé par Vincelot jusqu’à la fin du club.
 
En 1976, le motocross et la sécheresse avaient laissé au club un gros déficit.
Du coup rien ne fut organisé en 1977, et ce fut la fin du circuit des buttes de Péfumé.
 
Il faut attendre 1978 pour repartir sur le nouveau terrain, à Gournay, avec un moto side-car cross, qui continuera en 1979, 1980, 1981, 1982, 1983 et 1984.
En 1983 fut organisée à Gournay la finale du championnat de France 125, championnat remporté par Patrick Perrier ».
 
 Article 5 septembre 1986  Article 12 septembre 1986 1988
 

Témoignage des époux Boursier, Marcelle et Pierre (traiteur, bals sous parquet)
 
« Au motocross à Sauzé-Vaussais, nous tenions la buvette en laissant une marge aux organisateurs qui proposaient de leur côté un bal à la salle des fêtes, on avait vendu 7000 bières en canettes.
Il y avait peu de rixes lors de ces balades locales. Certains, quand ils avaient bu, ou souvent quand ils se disputaient une fille, avaient tendance à donner des coups de poing. Mais je leur payais à boire et ils redevenaient immédiatement de bons amis» s’amuse Pierre. Simple comme un coup de rouge !« 

En 1970, les époux Boursier cessent leur activité. Il devenait très difficile de trouver de la main-d’œuvre juste pour le week-end:

«Les gens préféraient aller se promener, profiter de leur temps de loisirs. Et c’était devenu pour nous trop fatiguant, mais on regrettait tous ces gens qui nous appréciaient, que l’on aimait retrouver le dimanche. J’ai pleuré deux ans durant…» confie Marcelle Boursier.
 
 
boursier_traiteur buvette_montagecamion_deutz_boursier
 
 Sources:
ARTICLE COMPLET:
Moto cross à Sauzé Vaussais par Pascal Baudouin: http://pioussay.wifeo.com/motocross.php#mw999